Les choses s'accélèrent, il part le 30 mai ou le premier Juin en laissant la lettre sur la table.

Le premier juin, en tout cas, il est dans le train et il écrit une nouvelle lettre.

Il arrive à Bordeaux et envoie de là une carte postale représentant Paris « je suis sain et sauf ».

De Laval, en Mayenne, pour aller à Bordeaux, est-il passé par Paris ? Pourquoi ? nous ne le saurons sans doute jamais.

De Bordeaux, il passe à Biarritz, d'où il envoie une nouvelle lettre, toujours le 1er juin. Nouveau mystère, il écrit « Je l'envoi par intermédiaire d'une personne qui le mettra à la porte à Laval. ».

Qui est cette personne ? Est-ce un ami qui l'aurait accompagné ou un simple passant. Il écrit dans un jardin public, il est donc surprenant qu'il sache déjà que quelqu'un va partir pour Laval.

Qui était son ami Nicolas, familier comme lui du café de la rue St André ? Est-ce lui qui l'a accompagné ?

De là, il passe en Espagne, sans doute à Barcelone et envoie de nouvelles cartes, l'une le 21 juin, l'autre fin Août. Dans cette dernière il annonce son départ vers l'Amérique du Sud comme matelot sur un voilier.

Quel bateau est parti de Barcelone pour Valparaiso dans les tout premiers jours de Septembre 1919 ?