Cette rencontre est relatée par Marthe Lefèvre dans une lettre adressée à une congrégation religieuse, dont nous avons conservé le brouillon.

Lettre de Marthe Lefévre (brouillon)

Laval le 23 Mars 1919

Monsieur,

Ayant lu depuis quelques temps vos livres Scientiste Chrétien que vous et Mr Kemaletdinoff m’avait donné, j’ai reconnu avec joie que cela était bien la vraie religion du Christ que je cherchait depuis un certain temps aussi C’est avec le grand espoir de réaliser le grand désir de ma vie qui est de voir de règne de Dieu arrivé et sa volonté faite sur toutes la terre que je vous demande de bien vouloir m’envoyer les livres de la science chrétienne « Science et la santé » par Mme Eddy avec clef des ecritures en français ; Helas je ne puis vous envoyer que la pauvre offrande de 5F pour le moment et j’ai déjà tant reçu de la Science chrétienne

je lui doit beaucoup de reconnaissance depuis une quinzaine de jours

J’ai toujours reconnu la puissance du bien contre le mal

et la toute puissance de Dieu aussi n’aije jamais cesser de prier et me voici exauscée

Je suis catholique mais j’ai vu que dans le catholicisme la religion de jesus-christ n’était pas pratiqué, puisque l’amour qui doit unir tous les chrétiens n’était pas bien compris J’ai demandée à Dieu de me faire connaître la religion qui le pratique le plus etant decidée a ne pas en suivre une autre je préferais par mon exemple prouver au personne de mon entourage que le bonheur accompagne l’amour de Dieu et du prochain

J’errais sans boussole sur cette terre ne sachant si un jour je trouverais cette religion quand il y a un an sont arrivés dans notre ville des soldats russes

J’ai crue cette fois devant leurs bons cœurs et leurs droitures

de caractère leurs amours de leurs familles et leur fraternités entre camarade et leur respect pour leur religion mais hélas comme dans le catholicisme la foi s’en va.

Par hasard Mr Kemaletdinoff est venu dans notre café tout-de-suite nous avons été Maman et moi etonné de sa conversation et de ses idées semblable au notre et nous avons cru au spiritualisme mais nous avons vu que non et depuis je remercie Dieu davoir exaucé ma prière

Je crois a la vie eternelle si tout le monde etait bon et que lexpansion de la science chretienne feras arrivée le rêgne de Dieu et l’acomplissement

de sa volonté et comme résultat le bonheur eternel

C’est pourquoi je desir m’instruire de tous principe scientiste chretien pour les pratiquer et realiser mon vœux de tous ma vie quoique femme être un disciple du Christ-Jesus qui fut toujours mon guide et mon modèle

Mon grand desir et d’aller par toutes nation surtout et avant dans notre pauvre France qui en a tant besoin apprendre au peuple l’amour et la comfiance en Dieu et de s’aimer les uns les autres

Recvez Monsieur madame mes plus respectueuses salutations et expression de ma plus vif vive reconnaissance envers Mme Eddy

Dans cette lettre, Marthe Lefèvre indique « quand il y a un an sont arrivés dans notre ville des soldats russes ». Le régiment de Serge arrive donc à Laval vers le mois de mars 1917.

Qu'à fait Serge entre mai 1917 et mars 1918 ? Il appelle son régiment « la légion ». Devons nous comprendre qu’il s’agit d’une troupe analogue à notre « légion étrangère » où les soldats entrent de façon anonyme ? Cela expliquerait qu’il ai changé de nom. Qu’est-ce que la « légion russe » en 1917/18 en France ? Où était-elle entre mai 1917 et mars 1918 ? Comment Serge a-t-il pu y être incorporé ? Pourquoi ce régiment s’est-il trouvé à Laval ?

Serge et Marthe se sont rencontrés autour de la bible. Voici la page de garde de celle de Serge, précieusement conservée par Marthe.