J’ai dans mon stock des disques (vinyle) dont je n’ai pas trouvé de copie sur le net, je suppose donc qu’ils sont assez rares. Je me suis procuré de quoi les numériser et je les met sur Deezer car je crois que c’est la meilleure façon de les partager légalement (ils ne sont pas forcément libres de droit).

Forcément ils « grattent » pas mal, car je les ai beaucoup écoutés,

On this page... (hide)

  1.   1.  Boldorissimo
  2.   2.  Les Noces de Figaro
  3.   3.  Chansons de Révolte
  4.   4.  Ophelia
  5.   5.  A l’école
  6.   6.  Mitterrand
  7.   7.  The Shadows

Ci-dessous une description sommaire (le titre de l’article est le lien vers deezer):

1.  Boldorissimo

Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller au Bol D’or, ce qui est un regret dans une vie de motard :-), mais j’ai un exemplaire de ce disque.

Le texte:

Qu’y a-t-il de commun entre le hurlement d’une HONDA 6 et le chant du coq ?
La sonnerie d’un réveil et le départ de la coupe KAWASAKI-MOTO-REVUE ?
Peu de choses en vérité, mais dans notre esprit, sur la première face de ce
disque, ces bruits rassemblés deviennent:
« le rêve du motocycliste à la veille du jour J ››.
Quel « fan » de la moto ne l’attend pas.. avec une telle impatience, que cette
nuit-là, ses rêves sont peuplés des sons fabuleux des plus merveilleuses machines.
Le chemin qui mène au Bugatti est souvent très long, et, exceptionnellement,
la sonnerie du réveil n’est pas écrasée rageusement ce jour-là!
Le parcours lui-même prend une autre dimension, le vrai motocycliste ne peut
se retrouver qu’avec lui-même ou avec les siens. Les siens, sur la route, se joignent
à lui pour braver foudre et tempête dans un concert ininterrompu de musiques d’acier.
lls dévorent les kilomètres, la joie au ventre, pour voir leurs semblables se livrer
une ãpre bataille dans le plus grandiose carrousel. Et la lutte fraternelle se mêle aux
larmes, au sang. à la vitesse, a la technique vertigineuse des mécaniciens  
mais tous sont contents d’être là
Et, lorsque battus par la pluie et le vent, crottés et courbattus, heureux d’être
ensemble, de vibrer aux sons des machines, les « motards   hommes de cœur et de
courage », participent à la ronde fantastique du BOL D’OR… le rêve devient réalité.
Nous leur dédions ce disque.
L’EQUlPE DU CILAM.
Une production CILAM-DIASON
Réalisée grâce à l’aimable accord de :
- MOTO-REVUE.
- SOUND STORIESA (Stanley Schofield Productions),
- Prise de son et montage : Marcel Corbière, Jacques Bonvin.
- Conseillers à la production : Jacques Bussillet, Pierre Leborne.
- Directrice de Production : Françoise Midena.

2.  Les Noces de Figaro

Là, ce qui est rare ce n’est pas le morceau, très fréquemment joué, mais la version. Il s’agit de ce que je considère comme la meilleure version jamais enregistrée (en tout cas de celles que j’ai écoutées :-). C’est la version de l’Orchestre Philharmonique de Vienne, dirigée par Herbert Von Karajan chez Decca, 591152 BA-365 de 1979.

3.  Chansons de Révolte

Disque par le « Groupe Montheus ». Les chansons que tout militant de gauche doit connaître. La Jeune Garde a été l’hymne des jeunesses socialistes…

Au verso de la pochette:

« MONTEHUS
Durant cinquante ans, Montéhus a bouleversé la France avec ses seules chansons. Durant un
demi-siècle ce « gosse dela rue” a été le porte parole de tous ceux qui souffraient en France.
Dans des chansons naives mais pleines de chaleur il défend pêle-mêle les ouvriers, les fem-
mes, les enfants qui travaillent, les Juifs…
il dénonce les scandales, les injustices, les inégalités. ll demande des lois sociales qui seront
accordées au peuple, dix, vingt, quarante-cinq ans plus tard. C’est peu dire qu’il a des enne-
mis; l’Armée lorsqu’iI glorifie les soldats qui refusèrent de tirer sur des manifestants, le clergé
lorsqu’il affirme que les femmes sont libres de leur corps (il est condamné pour incitation à
l’avortement en 1928; un précurseur), le grand patronat lorsqu’il parle de lois sociales (les ou-
vriers à l’époque travaillaientde 10 à 13 heures par jour etI’on voyait des enfants de 12 ans dans
les mines de charbon).
Souvent ces spectacles sont interdits; il dérange, il apporte le scandale. Mais il a ses défen-
seurs. Urbain Gohier écrit dans l’Aurore en 1902 : “Un artiste a surgi, qui se voue avec beau-
coup d’ardeur à chanter la pitié, la fraternité, la haine dela guerre, les souffrances du soldat,
des ouvriers. Il s’appeIIe Montéhus ».
Et Henri Fabre, parlant de /’œuvre de Montéhus affirme : “Ce qui domine, c’est la bonté. Une
bonté à fleur de peau qui reflète les petites et grandes misères et se mue en juste colère contre
les tyranneaux et les bourreaux…  J’aicompris combien ces œuvres imparfaites et naives pou-
vaient impressionner favorablement le peuple et créer une atmosphère de chaude sympathie
pour toutes les victimes de l’ordre social ».
Lénine, alors qu ‘il préparait la révolution russe et séjournaità Paris, ne ménageaitpas son ad-
miration pour Montéhus, le chanteur qui savait parler au peuple avec les mots qu ‘il compre-
nait. lls firent même « tandem » Dans une petite salle du quartier Latin, Montéhus, qui attirait les
foules, chantait en première partie. Après l’entr’acte Lénine donnait une conférence.
Montéhus qui est né en 1872, reçut la légion d’Honneur en 1946 etmourut en 1952 oublié et
dans la misère.
Certaines de ses chansons ont pris place parmi les chants révolutionnaires français à côté de
la Marseillaise et de la Carmagnole.
Louis Thierry
auteur de “Montéhus et tu verras mon cœur « 

4.  Ophelia

Ophélia est une chanteuse Dominiquaine que j’ai découverte en Guadeloupe. J’aime beaucoup ce qu’elle fait et j’ai deux disques d’elle, l’un acheté en Guadeloupe, l’autre lors d’un passage qu’elle à fait à Toulouse, à la Halle aux grains en 1981. Ces deux disques sont très usés, ayant été passés souvent :-(. Noter qu’il n’y a que 4 titres par face sur chaque album.

Le premier album s’appelle simplement « http://www.deezer.com/en/music/playlist/117396781-Ophelia« , le deuxième « Chanson d’amour« .

5.  A l’école

Je ne sais pas où j’ai récupéré ces disques qui sont assez extraordinaires. Il s’agit de disques 33 tours en plastique souple (de vrai « floppies » :-)), avec un trou central de petit diamètre bien que de la taille d’un 45 tours. Ils sont même double face!

Ce sont des disques de « l’Office Français des Techniques Modernes d’Education », « L’enregistrement à l’école ». Il n’y a pas de pochette ni de date, sans doute les années 1970.

J’en ai 4, chacun avec deux faces qui durent environ 6 minutes chacunes. La qualité technique est très faible.

ENR18A: La vie des aveugles

ENR 18B: Amours de 12 ans, pages 1970 de la guerre des boutons

ENR19A: Le Maroc – Expression sonore-poésie

ENR19B: Expression sonore-poésie

ENR20A: Correspondance sonore interscolaire – messages entre élèves – messages entre enseignants

ENR20B: Correspondance sonore interscolaire – un texte libre – un poème – une enquète

ENR21A: Interview au cours préparatoire – Au togo

ENR21B: Interview au CE1 et au CM – Mécanicien de locomotive

6.  Mitterrand

Ça c’est pour les nostalgiques de Mai 1981. Il s’agit d’un disque de promo du Parti Socialiste.

7.  The Shadows

Je crois que c’est mon premier disque perso. Même un tourne-disque était assez rare et cher en 1964! Sur le dos de la couverture il y a mon prénom et celui de ma mère ce qui laisse entendre que nous avions partagé les frais :-).

Il s’agit de « Dance with the Shadows », référencé sur le net.