(je garde cette page pour référence, mais j'en ouvre une autre en 2013)

Stockage

Je dirais d'abord qu'il faut impérativement stocker les images telles qu'elles sont sorties de l'appareil photo numérique ou du scanner. Pour les images diapos ou film, la pellicule est encore et pour longtemps le moyen le moins coûteux de stocker du pixel.

Les scanners de diapos sont encore un peu cher, mais on trouve à très bon marché des scanners qui suffisent pour une diffusion wev ou dvd familiale. D'ici peu (un an ou deux - j'écris fin 2005), on devrait avoir à prix raisonnable de très bons scanners de dias, tous les gens comme nous vont vouloir passer leur stock en numérique. Ensuite, c'est moins sûr, quand tous le monde sera au numérique, les scanners de films n'auront plus de raison d'être.

Bref considérez aujourdh'ui les scans comme du catalogage ou investissez... et de toute façon, triez fortement avant de scanner, vos photos qui méritent un scan haute définition ne sont sans doute pas très nombreuses (combien de photos a faite Philippe Plisson? combien sont connues? Et c'est le plus grand photographe de marine, au moins en France).

Tout ceci pour dire qu'un cd ou au mieux un DVD sont largement suffisants pour stocker dix années de production d'un amateur, ne lésinez pas, stockez tout.

Pouir ne rien perdre, utilisez des répertoires numérotés en fonction du jour, le format aaaammjj est excellent (20051202, par exemple) tant que vous ne faites pas plus de deux cent photos par jour. Pour des quantités de raisons techniques, il n'est pas recommandé de mettre plus de 200 fichiers dans le même répertoire (environ).

Retouche

Retoucher une image sur GIMP ou Photoshop avec soin prends facilement une demi-journée. On peut donc penser que la plupart de vos retrouches seront sans soins :-).

Travaillant sous Linux (sous windows aussi), j'ai testé beaucoup de produits et, pour l'instant, je me suis fixé sur digiKam, le produit de gestion d'images de Kde. Ses outils de retouche automatique sont puissants et remarquablement efficaces, en particulier la fonction "niveaux automatiques" qui règle les blancs au plus blanc et les noirs au plus noir avec un résultat parfait pour la photo de famille.

Pour tout ce que ne fait pas digiKam ou pour le travail plus précis, j'utilise GIMP.

Donc j'importe dans digiKam mes photos brutes, je les retouche (je ne modifie jamais les noms, ainsi il est facile de revenir à l'original chaque fois que nécessaire).

DigiKam utilise des répertoires ordinaires pour stocker ses images, on peut donc intervenir sur les photos avec n'importe quel outil.

A ce stade la photo est en jpg et pèse entre 50 et 200 ko.

Commentaires

DigiKam permet de créer de nombreuses catégories (sans rapport avec le stockage) et d'attribuer très facilement ces catégories (un nombre quelconque) à chaque photo.

On peut ensuite voir, éditer ou exporter les images par répertoire ("album") ou par catégorie.

De la même façon, on peut enregistrer les commentaires dans le champ commentaire des exifs de la photo. Plus exactement dans le champ 0 de la catégorie commentaires.

Ce commentaire est affiché ensuite lors des exports, mais aussi stocké avec la photo (c'est le rôle des exifs). Par contre, les exifs ne sont pas très standard et j'ignore s'il est facile de récupérer ces commentaires dans un autre logiciel, sauf celui ci-dessous.

DigiKam exporte aussi dans des galeries photo pour le web. La mise en page n'est pas très élaborée, mais il est relativement facile de modifier les fichiers html pour leur faire utiliser des feuilles de style plus complexes (à la main).

DVD

Taper des commentaires pour des milliers de photos est assez fastidieux, mieux vaut ne pas avoir à le faire plusieurs fois.

Tous les lecteurs de DVD de salon savent lire les images jpg.

J'ai donc trouvé le moyen de faire écrire le commentaire a coté de l'image, en formant une nouvelle image jpg.

Ce travail est fait par un petit programme php. Il a été à l'origine écrit par Cédric Amey (00ced serveurmail free.fr) qui me l'a fourni très aimablement. Je l'ai énormément modifié, surtout pour en enlever la plus grande partie :-). J'ai appelé ce programme "ceda" en l'honneur de son créateur.

Avec mes coupures et modifications, ce programme ne fait plus qu'une seule chose: il prends dans les exifs les valeurs les plus utiles et les commentaires et les place à coté de la photo qui devient ainsi une image carrée de 720x720 pixels. Pour l'instant c'est encore un peu manuel, mais je vais travailler à l'automatiser un peu.

Attach:Tortue.JPG Δ Image verticale
Attach:Avion.jpg Δ Image horizontale

L'intérêt essentiel de ce système c'est que les images se suffisent à elles-même, il suffit donc de laisser le lecteur de dvd faire le diaporama.

Limites et avantages

Outre l'avantage ci-dessus de ne pas avoir à se préoccuper de mise en page pour le dvd, ces images peuvent être utilisées tel que également pour un site web.

Après bien des essais, je suis resté au format carré car c'est le plus harmonieux quand les images défilent. La succession d'images de taille différente est désagréable sur l'écran.

Si vous voulez que vos spectateurs puissent tirer les images sur papier, il suffit de mettre les images retouchées, mais sans commentaire dans un autre répertoire du dvd. Le nom étant le même, il est facile de les retrouver.

Pour l'instant, je n'ai pas incorporé le nom du fichier dans le commentaire (pour les photos numériques, il y a déjà une ligne de données exif), mais c'est facile à faire. Ca peut-être utile car il est fréquent que les lecteurs de dvd n'affichent pas en entier le nom des fichiers.

Ces dimensions d'images conviennent très bien aux images 24x36, qui laissent une large place aux commentaires, un peu moins bien aux images 4/3 (surtout verticales, la bande de texte est courte), pas du tout aux images carrées. J'en ai très peu, et j'ai donc laissé les choses ainsi. Un fichier php est très facile à modifier.

Remarque: actuellement le programme php modifie le commentaire de l'image (dans les exifs), je ne sais pas si c'est modifiable.

Ceda

Je vais mettre le fichier php et ses instructions quelque part, demandez-le moi si vous ne le trouvez pas. Je le fait marcher chez moi facilement, sur une machine Linux.

Si quelqu'un sait en faire un exécutable multi-plateforme, je suis preneur :-).