C'est le point le moins bien vu de la doc...

Il faut obligatoirement une petite partition (au moins 16 Mo, j'ai mis 30), de type f0, qui sera écrasée par palo pour mettre le boot, c'est une sorte de MBR. Cette partition n'a pas besoin de système de fichier (pas même d'ext2).

Il faut ensuite absolument que le noyau soit en dessous de 2 Go, donc avec mon disque de 4 Go, il me faut une autre petite partition de ma même taille où le système va lire le noyau.

Ensuite il faut une partition swap (un peu plus grande que la ram) et le reste peut-être en root (/), sauf si vous voulez perfectionner, c'est à vous de voir.

Et ça, sur n'importe quel disque, au démarrage le système vous demande sur lequel bouter.

Ne pas oublier de créer un système de fichier. Pour commencer, ext2 est pas mal :-) (mke2fs et mkswap)

En fait, j'ai trouvé les meilleures informations sur le cd. Mais comme il s'agit d'un système spécial il n'est pas lisible sur n'imoorte quel appareil (je n'ai pas essayé de monter l'image contenue sur le cd en loop, ça doit pouvoir se faire). Il faut donc le lire sur la station apollo, après démarrage sur le cd. Il se situe dans /mnt/gentoo/usr/share/doc/palo.../README.gz. pour les "..." pressez tab, c'est le numéro de version de palo. Less sait lire les gz directement.

En fait, voilà le fonctionnement de palo en deux (enfin, un peu plus) mots.

    * palo lit les infos de configuration dans le fichier /etc/palo.conf ou en ligne de commande (palo --help)
    * Il écrit ces informations avec le chargeur (ipl) dans la partition f0, en binaire (cette parttiion n'est pas montable) - il peut le faire en ext2, mais je n'ai pas essayé.
    * Ces informations indiquent dans quelle partition se trouvent le noyau et les autres fichiers associés. Cette partition est la petite partition formatée en ext2 (/dev/sda2 chez moi).
          o Il faut donc, pour remplir cette partition, la monter quelque part. Ca peut être n'importe où, souvent sur /boot.
          o palo sait trouver la partition, pas le montage, elle n'a donc pas besoin d'être montée pour que palo la trouve au démarrage.
          o par contre, pour l'option "-k", le chemin est utilisé au moment de l'exécution de palo -k, donc il faut que le noyau secondaire/de secours soit lisible à ce moment là, donc que la partition soit montée ou que ce deuxième noyau soit ailleurs. Je ne pense pas que la limite de 2Gb soit valable à ce moment. 
    * Au moment du démarrage, il est utile en cas de problème de demander le démarrage interactif (scsi.5.0 ipl), on peut alors modifier à la main les options (utilise en cas de faute de frappe).