En Février 2016, on peut dénombrer pas moins de 4 Versions maintenues d'openSUSE. Voici ce qu'on peut en dire, en commençant par la plus utile et en finissant par la plus confidentielle. Il s'agit des distributions maintenues, c'est à dire pour lesquelles au moins les mises à jour de sécurité sont disponibles.

Leap 42.1

Leap est destinée à devenir la distribution openSUSE stable pour les années à venir. Elle ne sera pas disponible pour les processeurs 32 bits.

Sa genèse a été annoncée lors de la convention openSUSE en Mai 2015, à La Haye aux Pays Bas. Elle résulte de la fusion de la ligne de distributions qui s'est donc terminée avec la openSUSE 13.2 et de la version professionnelle SLED (SUSE Linux Enterprise Desktop).

Son socle professionnel assure une très haute fiabilité à la fois de façon instantanée pour son usage quotidien et dans le temps, la maintenance étant annoncée pour trois ans, et si tout se passe bien, probablement 5 ans (SLED est maintenue pendant 14 (quatorze) ans).

Elle convient aussi bien pour le bureau que pour un serveur, permettant une gestion intégrée d'un parc, avec la même distribution sur toutes les machines.

Son fonctionnement va être très différent de celui des versions 13.1 et 13.2 (voir plus bas). Étant donné que son lancement date du 4 Novembre 2015, nous ne saurons pas avant fin 2016 comment tout va se passer concrètement, mais les mises à jour vont se passer comme celles de SLED, c'est à dire:

  • les mises à jour de sécurité et mineures auront lieu quand elles seront nécessaires, au besoin chaque jour.
  • tous les ans, quand SLED sort un "service pack", il y aura également une mise à jour majeure dont le contenu reste à définir, mais qui devrait se passer sans difficulté, tous les points de friction devant être gommés par les tests précédents. A ce moment il y aura - peut-être - un passage au numéro de poids faible suivant (42.2 puis 42.3...).
  • Quand SLED passera de la version 12 à la version 13, Leap passera de 42 à 43 (sans doute).

Les interrogations viennent juste de la jeunesse de cette version, la communauté openSUSE en fera ce qu'elle veut. Des mises à jour majeures ayant lieu tous les ans (contre tous les 18 moins pour l'ancienne openSUSE), elle devraient se passer sans souci.

Tumbleweed (TW)

Tumbleweed est ce buisson qu'on voit rouler au gré du vent dans les westerns. Pour openSUSE "Tumbleweed est la distribution en publication continue".

Ce type de distribution entraîne des inconvénients qu'il faut énoncer (et annoncer) immédiatement: on ne peut être sûr que tout va fonctionner après une mise à jour, et il y en a deux à trois par semaine...

De plus il faut une bonne liaison internet pour faire ces mises à jour.

Vous n'aurez aucun problème de sécurité avec TW, mais par contre la stabilité... En particulier les pilotes propriétaires (Nvidia ou AMD) sont sans doute inutilisables, il n'est pas indiqué de l'utiliser comme hôte pour les machines virtuelles (Virtualbox ou autres).

Par contre vous êtes assuré de disposer de la version la plus récente de toutes vos applications. Il y a donc deux "clientèles": ceux qui ont absolument besoin d'une version récente et ne peuvent pas la compiler eux-même et ceux qui aiment bien "jouer" avec les derniers produits. Les développeurs peuvent aussi être intéressés.

TW n'est pas si instable que ça, elle change juste très souvent et il faut être prêt à accompagner ces changements.

Son existence est rendue possible par une infrastructure très au point, essentiellement l'OBS (Open Build Service) et openQA. openQA est un système de test automatique qui permet de dire si la distribution est homogène et fonctionne ou pas. Suivez le lien ci-contre pour voir. openQA est amélioré sans arrêts.

L'OBS est la centrale de construction des briques d'openSUSE, les briques étant les paquets. Tous les paquets de la distribution sont construits là. Tout paquet distribué par openSUSE se compile sur la distribution grâce au système OBS intégré. La particularité de l'OBS c'est que l'intégration de tous les paquets les uns avec les autres est vérifiée. Tout dévelopeur volontaire peut avoir un compte sur l'OBS et ainsi tester son travail.

Il faut parfois une journée entière pour avoir un paquet compilé dans l'OBS, souvent plus pour qu'une nouvelle distribution passe les test d'openQA.

TW est la distribution qui sert à tester la version de SLED de la prochaine génération, mais en ce moment (Février 2016), TW est plus proche d'openSUSE 13.2 que de Leap.

openSUSE 13.2

openSUSE 13.2 est la dernière distribution grand public complètement gérée par le projet openSUSE. Elle devrait être arrêtée depuis longtemps, mais les perturbations entraînées par Leap ont provoqué une extension de sa période de maintenance, sans doute jusqu'à fin 2016.

Elle reste à ce jour la version la plus stable, à égalité avec Leap, et la moins perturbante pour les habitués d'openSUSE, Leap ayant entraîné quelques retours en arrière. Néanmoins si vous installez une nouvelle openSUSE, il est sûrement préférable d'installer Leap. Si vous avez 13.2 vous pouvez la garder sans souci.

openSUSE 13.1 Evergreen

openSUSE 13.1 a été choisie pour devenir "Evergreen", donc "Long Term Support" avant l'annonce de Leap. Sa maintenance par openSUSE s'est arrêtée fin 2015 et a été reprise par le groupe Evergreen à ce moment, aucun changement n'est nécessaire dans votre configuration.

Beaucoup de serveurs tournent encore sur 13.1. Elle sera maintenue jusqu'à fin 2016 au moins, la suite dépendant du nombre de volontaires. Si la transition de Leap avec son premier service pack se passe comme prévu, c'est à dire sans heurts, il est peu probable que le projet Evergreen soit prorogé, 13.1 sera donc arrêtée à ce moment.

openSUSE 11.4

openSUSE 11.4 est la version Evergreen avant 13.1, sa maintenance a été arrêtée en Juillet 2015. L'usage d'une machine 11.4 connectée à internet est franchement déconseillé (https://en.opensuse.org/11.4).