Le pied cinéma Cullmann Alpha 9000 a vraiment changé ma vie de vidéaste.

Le prix des produits professionnels est très élevé. Là je n'ai payé qu'environ 150 euros. La différence tient certainement à la solidité. Celui-ci est à traiter avec précaution. Par exemple j'ai cassé le système de réglage fin (le bouton central), heureusement il est à peu près inutile. Un "pro" qui s'en sert tous les jours le détruirait vite, mais mois qui l'utilise 3 ou 4 fois par an...


Le pied en service

Une rotule photo est très bien pour prendre un plan fixe, mais dès que l'on veut pouvoir faire le moindre mouvement de caméra il faut que celle-ci soit parfaitement horizontale. Avec une rotule photo c'est galère.


La rotule

Avec un "bol" de 50 mm c'est dix secondes pour desserrer le bol, mettre horizontal avec le niveau à bulles et rebloquer.

Ensuite les mouvements verticaux et horizontaux sont parfaitement fluides, le pied parfaitement rigide.

Par contre ces pieds sont lourds et encombrants, dans son sac et avec sa rotule (qui, rappelons-le, n'est pas démontable), il fait 80 cm de long. Je n'ai pas trouvé de coffre à sa taille.

Photos du pied

Réparation:

Comme dit plus haut, j'ai cassé le bouton de réglage fin. Enfin, pas le bouton, mais le système qui le relie au pignon d’entraînement. Après démontage (facile), il s'avère que c'est une simple vis sans tête à six pans creux comme ça:

d'environ un cm de long. Simple? oui, mais de 3 mm de diamètre, ça ne court pas les rues. Je suis en train d'un fabriquer une à partir d'une 3 mm de diamètre recoupée et je vais faire une fente de tournevis au Dremel...

Tout ça n'est pas très compliqué pour un bon bricoleur, mais quand même bien du dérangement.