Il ne s'agit pas de résistances destinées à chauffer (c'est assuré par un radiateur à eau), mais à réguler la vitesse de rotation du ventilateur.

C'est une réparation très facile, mais un peu acrobatique. Le fournisseur: http://www.rezpax.com/

Je l'ai effectuée sur une MG TF 2005, avec conduite à droite. Du coup le coté gauche est facile d'accès.

Il faut enlever le vide-poches. Il tient avec 4 vis cruciformes, deux dessous, qui ont juste besoin d'être desserrées de quelques tours, elle bloquent une glissière, deux accessibles quand on ouvre le vide-poches, une de chaque coté. Quand on l'enlève, attention à débrancher les fils électriques d'éclairage. Il n'y a pas de sens.

Ensuite, on enlève la canalisation d'air qui ne tient qu'avec un boulon de 10 (elle a pas mal de jeu). On voit alors vers la console centrale, en suivant les fils électriques, une petite pièce en plastique dur noir. Enlever le connecteur (il faut presser sur la partie supérieure).

Pour cette première partie du travail, on a besoin de se mettre la tête en bas, là où sont d'habitude les pieds... c'est ça qui est acrobatique.

Il y a alors deux vis cruciformes à enlever pour sortir cette pièce en plastique. C'est elle qui supporte les résistances.

Si vous ne vous sentez pas capables de faire des soudures, vous pouvez changer toute la pièce, résistances comprises, pour une vingtaine d'euros. Ne changer que les résistances coûte dix euros, mais nécessite un fer à souder assez fort (100W mini). Celui qui vous sert peut-être pour l'électricité ou l'électronique n'est pas assez fort.

En effet il faut souder ces résistances sur des cosses assez grosses, qui refroidissent donc fortement le fer.

Moi j'ai choisi de souder. Les cosses étaient fortement oxydées, j'ai donc dû bien décaper. Coté résistances, elles comportent un embouti qui permet de guider les fils. Il est conseillé de noter la position des résistances originales, de tout enlever, de bien enlever le maximum de soudure et de mettre en place les trois résistances avant de recommencer à souder.

Ensuite on remonte, la principale difficulté étant de ne pas faire tomber les vis, on les reçoit sur la figure...

Les photos sont là sur ma galerie

Les lunettes sont là pour donner l'échelle:


La boite dans laquelle j'ai reçu les résistances

Les résistances

La pièce support. Noter le pan coupé.

Soudure faite, il n'y a plus qu'à remonter