On this page... (hide)

  1.   1.  Le matériel
  2.   2.  Étude de cas
  3.   3.  Principe de l'installation
  4.   4.  La voiture mise en place
  5.   5.  Voiture, hayon
  6.   6.  Voiture, bloc arrière

1.  Le matériel

La caméra de recul que je vais installer sur ma C4 Picasso est ce modèle, passe partout, facile à orienter en pliant le support et et tournant la caméra dans son support (après dévissage partiel). Prix en Chine autour de 10 euros (2017).

Vue la très grande taille du pare-brise, il faut un grand écran. Qui plus est, le rétroviseur d'origine est minable (c'est la seule chose visiblement bas de gamme de la voiture), le remplacer est plutôt un avantage. Ce modèle d'écran fait 5" de diagonale et il se cache derrière le miroir de rétroviseur (il se clipse sur le rétro d'origine). J'ai déjà utilisé ce système sur une autre voiture, c'est le plus discret. Son seul défaut est une certaine sensibilité au contre jour, il n'est pas très lisible au soleil.

2.  Étude de cas

J'ai longtemps envisagé de remplacer carrément le rétroviseur par un écran 7 pouces, en mettant deux caméras: une pour le recul là où elle est maintenant, et une autre sous le becquet supérieur arrière. Après pas mal d'essais, j'y ai renoncé. L'écran 7" n'est pas assez réfléchissant.

Je suis donc resté sur une installation classique.

3.  Principe de l'installation

La caméra est munie de deux fils, l'un pour la sortie vidéo, l'autre pour l'entrée secteur.

L'écran/moniteur a une entrée alimentation analogue à celle de la caméra.

Entre les deux, livré avec la caméra (en général), un câble vidéo. Ce câble a une particularité: non seulement il transporte la vidéo, mais un fil supplémentaire transporte l'alimentation.

Étant donné que les fils vont circuler sous les garnitures, donc à peu près invisible, aucun fil ne va gêner au niveau du pare-brise.

On branche donc ensemble, dans le hayon, le fil d'alimentation de la caméra, le fil qui envoie l'alimentation vers l'avant (avec la vidéo) et un fil à fournir soi-même qui va se brancher sur le fil de phase d'un des feux de recul. (donc trois fils ensemble).

Toujours dans le hayon, il faut brancher un fil de masse, il suffit de le boulonner sur n'importe quel écrou vissé à la carrosserie. La masse de l'alimentation et celle de la vidéo sont communes, il suffit donc d'un seul branchement à la masse (et il n'en faut qu'un pour éviter des courants parasites).

Tester le matériel avant montage et assez compliqué. Il faut une batterie (un "booster" est bien commode, avec une prise allume-cigare). On arrive à ça:

C'est à peu près indispensable car il arrive qu'un des composants reçus soit défectueux. Ca vient juste d'être le cas pour moi avec le miroir, cette photo a servi à montrer mes essais et m'a permis d'obtenir l'envoi d'un autre miroir/écran.

A toutes les étapes du montage, vérifiez soigneusement ce que vous faites, un court circuit en 12V sur batterie ça chauffe...

4.  La voiture mise en place

Cette voiture est bien conçue pour la caméra de recul car les feux de recul sont dans le hayon, du coup le branchement va être facilité.

Le hayon, donc la cinquième porte, porte la plaque d'immatriculation et les feux de recul, donc le câblage va être facilité.

La caméra doit être posée vers le milieu (en largeur) au dessus de la plaque, à un endroit où elle est peu visible. Si vous trouvez une caméra incorporée à un des feux d'éclairage de plaque, c'est encore plus facile.

5.  Voiture, hayon

Une fois déterminé la position de la caméra, il faut commencer le démontage. La garniture du hayon tient juste par deux vis à tête torx situées dans les poignées (encoches en plastique à l'intérieur dont personne ne se sert jamais). Il y a bien sur des clips. Il y en a surtout deux autour de la serrure du modèle citroën démontable (soulever le centre avec un tournevis). Les autres ont juste besoin qu'on tire dessus.

Donc enlevez-le et rangez-le dans la voiture.

6.  Voiture, bloc arrière

Le bloc autour de la plaque est un gros bloc en plastique qui tient surtout avec 5 vis (tête hexagonale de 10). Un clic droit sur l'image + ouvrez l'image et vous l'aurez en grand.

Le bloc s'enlève donc facilement. Il reste lié au hayon par trois fils. On ouvre les connecteurs en soulevant un clip avec un tournevis. Pas évident, d'habitude il faut presser, pas ici. En tout cas c'est commode de pouvoir le démonter pour travailler à l'atelier.

Pour la caméra il faut trois trous: deux pour les rivets, un gros pour passer les connecteurs. Si on se sent de couper les connecteurs et de souder les fils on peut faire un trou plus petit. Là où il est, il ne se voit pas et peut se boucher au mastic.

Sur la photo la caméra est passé dans les trous mais pas encore fixée.

À l'endroit:

À l'envers:

Ici on voit le passage des fils de la caméra avant fixation, d'abord vue intérieure puis vue extérieure: