<< USA-2015 - Los Angeles | USA-2015 | USA-2015 - Las Vegas >>

On this page... (hide)

  1.   1.  Y aller en Bus
  2.   2.  La baie
  3.   3.  Les alentours
  4.   4.  La ville
  5.   5.  L’hôtel
  6.   6.  Alcatraz
  7.   7.  Le "Cable Car"
  8.   8.  Le bus

San Francisco est certainement la plus belle ville que j'ai visité pendant ces trois semaines. Je n'ai pu y passer que trois jours, et encore les compagnons étaient fortement grippés, ce qui a beaucoup gêné nos déplacements.

1.  Y aller en Bus

Il y a plusieurs services de bus entre Los Angeles et San Francisco. Celui que j'ai pris est particulièrement bon marché, mais d'un confort tout relatif. Il s'agit de CA Shuttle. Le bus ne coûte que de $15 à $30 par personne selon le jour (aller simple). Le voyage dure environ 6h et il y a souvent du retard. Quand j'y suis allé, il y avait deux bus utilisés, antédiluviens (même si en bon état), l'un d'eux avait même encore des écrans à tube (mais de toute façon aucun ne marche). On y est serré et c'est toujours plein, penser à réserver.

Cela fonctionne de la façon suivante: un premier chauffeur prend son bus (avec vous, sinon ce n'est pas la peine :-), et fait la moitié du trajet. Il y a une pose d'une grosse demi-heure sur une aire d'autoroute, près d'un Burger King (consommation facultative), et on y retrouve le bus qui fait le trajet en sens inverse. Les chauffeurs échangent alors leur siège, ce qui leur permet de dormir tous les soirs dans leur lit!

Il y a des arrêts aux points usuels. Moi j'ai pris celui de North Hollywood. Les places ne sont pas numérotées . Ne comptez pas sur une prise de courant ni sur la télé... par contre la clim est à fond, petit pull utile.

L'arrêt San Francisco Union Square n'est pas sur le square mais près de là, juste devant le Hilton, Mason Street à l'aller comme au retour

2.  La baie

La particularité de San Francisco est d'être bâtie sur une presqu’île, entre l'océan et la baie. La Baie de San Francisco n'est pas une banale baie ouverte sur la mer, comme la baie de Marseille, mais presque un étang, elle ressemble plus à l'étang de Thau, où S.F. serait Sète. Par contre l'ouverture sur le Pacifique est large et c'est le fameux pont de la porte d'or (Golden Gate Bridge) qui passe au dessus. Le deuxième pont, qui mène à Oakland, s'appelle simplement Bay Bridge.

Cette baie a deux conséquences majeures: elle met la navigation à l’abri des éléments océaniques - la plus grande part du port est dans la baie - et elle permet d'avoir une ville située tout autour de l'eau. San Francisco proprement dite est sur la presque-île, mais tout le tour de la baie est habité.

Pour les amateurs de voile, ce coin est un paradis...

3.  Les alentours

Je n'ai pas eu le temps de visiter les alentours de la baie, mais je les ai traversés pour venir et vus depuis Twin Peaks, comme la ville elle-même, il s'agit d'un paysage de collines qui le rend très attractif. L'ensemble a beau être, comme partout aux USA, composé d'un quadrillage régulier, la variété imposée par le relief est très agréable à l’œil, j'ai une forte envie d'y retourner :-).

4.  La ville

La ville tient dans un cercle d'environ 6 km de diamètre. Il est très difficile d'en estimer le relief à partir de Google maps, mais comme les déplacements se font essentiellement à pied ou en transports en commun, c'est important. Le centre de San Francisco est constitué de sortes de vagues de terrain, qui ondulent du Nord au Sud, en tout cas perpendiculairement aux rues, et de façon assez sensible. Chaque montée -et donc chaque descente- ne fait sans doute pas plus de 200 mètres, mais ça grimpe fort, au point que je me suis claqué un muscle du pied dès le premier soir!

Les points remarquables (j'en oublie sûrement, mon séjour a été trop court) sont Union Square, qui est le plein centre ville, Fisherman's Warf ("le quai des pêcheurs"), qui avec le "Pier 33" est point de départ des trajets vers Alcatraz et semble le point de rendez-vous des habitants le Dimanche, Twin Peaks, le "Mont St Clair" de San Francisco, point le plus élevé de la ville, d'où la vue est inoubliable.

5.  L’hôtel

%

Vous avez deux options, soit venir ici en voiture (ou louer une voiture en arrivant), et alors il vaut mieux chercher un hôtel en banlieue, avec parking (par exemple un Travelodge), ou loger en centre ville et se passer de voiture. Vous pouvez même mixer les deux, personne ne vous oblige à rester dans le même hôtel pour tout le séjour.

En tout cas, en centre ville, vous aurez le choix entre des Hôtels haut de gamme où la chambre ne descend pas en dessous de $350 la nuit et... l'Europa Hotel, le seul hotel bon marché aussi bien stué, ou comme vous pouvez le voir j'ai payé moins de $280 pour trois jours et une chambre de quatre places (deux lits de 160). Certes, les sanitaires sont dans le couloir, mais ils sont nombreux. Le seul inconvénient de l'hôtel est l'escalier d'entrée, très raide. Il y avait même un frigo dans la chambre.

Il y a dans l'hôtel un espace (une cour intérieure) pour ranger son vélo ce qui est un bon moyen de déplacement si vous êtes sportif (attention au dénivelé).

Cet hôtel est idéalement situé juste à la sortie du quartier Chinois (Grant Av.) et à 15 minutes à pied (et 5 en bus) du port.

6.  Alcatraz

Vous ne pouvez pas aller à San Francisco sans visiter Alcatraz. D'une part cette ancienne prison est célébrissime, ensuite la vue de San Francisco depuis l'île d'Alcatraz est merveilleuse, en particulier lors du retour de nuit sur le bateau.

Attention, il faut retenir au moins un mois à l'avance!!

7.  Le "Cable Car"

Le Cable Car (ou "voiture à câble") n'est pas un moyen de transport mais une attraction. Il y a des arrêts un peu partout dans la ville, mais il y a peu de chance que vous puissiez y monter, il est toujours plein. J'y étais en week end, mais en plein hiver et pourtant il y avait près d'une heure de queue au terminus. Il s'agit de très vieux véhicules (sans doute très bien maintenus dans leur état), sans aucun moteur. Au terminus il y a une plaque tournante et la manœuvre est entièrement manuelle. Le tram, lui, est entraîné par un câble qui circule dans une tranchée sous la rue et auquel il est relié par une pince. Il y a dans la cabine deux leviers, le frein et la pince. Pour freiner il faut relâcher la pince et actionner le frein et réciproquement pour repartir. Si le tram est en montée, il faut parfois qu'il recule jusqu'au plat pour pouvoir se relancer. Gare aux voitures imprudentes...

8.  Le bus

A San Francisco, il y a beaucoup de bus et ils sont bon marché. Le ticket coûte $0.75 pour les seniors et $2.25 pour les autres, pour une heure et demie de transport, donc de quoi traverser la ville de part en part.

<< USA-2015 - Los Angeles | USA-2015 | USA-2015 - Las Vegas >>