< Prague (deuxième partie) | "Allemagne" 2016 | Italie >

Il faudrait bien plus de deux jours pour épuiser la visite de Vienne, surtout si vous voulez visiter les musées, innombrables.

On this page... (hide)

  1.   1.  Trajets
  2.   2.  Le Vienne historique
  3.   3.  Le Prater

1.  Trajets

Dans un voyage longues distances, il faut tenir compte du temps "perdu" pendant les trajets. Par exemple, quand je veux me rendre en Allemagne en venant de Toulouse, j'ai forcément 700 ou 800 km d'autoroute barbante à faire, et autant au retour, soit pratiquement une journée dans chaque sens.

Pour aller à Prague, c'est pareil. J'ai donc profité de ma situation de retraité sans horaires imposés pour agrémenter le retour de quelques poses. Vienne en est une de luxe. Mais de Prague à Vienne, même s'il n'y a que 300 km, il faut beaucoup de temps.

En fait j'avais décidé d'utiliser le réseau secondaire (éviter les autoroutes) quand même plus intéressant quand on veut visiter.

En France c'est presque impossible: il y a des villages partout, donc des limites à 50 km/h, et même de plus en plus de limites à 30 km/h.

En république Tchèque, les routes sont bonnes et les villages peu nombreux, en tout cas peu nombreux sur ces routes, la vitesse moyenne -du moins en théorie- est donc bonne. Sauf s'il y a des travaux. Je ne sais pas si c'est permanent ou si le mois de Juin est utilisé avant le flux principal des touristes, mais sur la route Prague-Vienne j'ai perdu bien plus d'une heure arrêté à des feux rouges de voie unique pour cause de travaux.

En Autriche il ne semble pas y avoir de nationales... en tout cas mon GPS m'a fait passer par des voies qu'on réserve chez nous aux tracteurs...

Du coup, pour la suite, j'ai payé la vignette autrichienne et j'ai utilisé l'autoroute...

L'avantage quand même c'est de faire des jolies découvertes. J'ai passé la frontière Autrichienne peu après midi, le 27 juin, et j'ai donc cherché un restaurant pour faire connaissance avec la gastronomie locale.

J'ai eu la chance de trouver mon bonheur dans une petite ville, une gare faisant hôtel restaurant, complètement déserte ce jour là, ou deux dames très aimables (il faut dire que ne parle pas mieux autrichien qu'allemand :-() ont pris la peine de mettre une table pour deux et de faire pour nous un repas délicieux et bon marché. Ayant oublié de récupérer la note, je ne retrouvais pas le nom de ce restaurant, mais j'ai finalement réussi en croisant la route Prague Vienne et les voies de chemin de fer autrichiennes sur Google map à identifier l'endroit, et même à trouver la photo!

C'est Hollabrunn. Je n'ai pas le nom de l'établissement, mais vous le trouverez facilement un peu à l'écart du village, derrière le terrain de sport...

La photo de gauche nous montre attendant à un feu rouge, celle du milieu est la salle du restau et celle de droite la vue Street View. Le restau est à droite.

Notez quand même que ce repérage est aléatoire, si par exemple les chemins de fer autrichiens ont construit beaucoup de gares sur le même plan! Je m'inquiète de ne trouver ce restaurant nulle part sur le net.

D'autres photos

2.  Le Vienne historique

Vienne est une -relativement- petite ville, en tout cas pour un touriste, tout ce qui est intéressant est concentré sur le "Ring" (les boulevards). En tout cas, où que vous vouliez aller, le GPS vous y ramène sans arrêt.

Pour cette raison ou pour une autre, le principal inconvénient est la difficulté de circulation. Il y a des embouteillages tout le temps, compter une heure pour faire 10 km...

Quand, comme c'était mon cas, vous n'avez que deux jours pour la visite, je ne peux que vous conseiller de prendre une visite guidée en autobus avec la visite du château de Schönbrunn. Ça occupe une grande partie de la matinée. Il existe des visites en français, mais dans mon cas, c'était une visite bilingue (anglais + français) et le guide a eu beaucoup de mal à répéter son discours dans les deux langues, ce qui nous a fait perdre du temps et, en définitive, ne nous a pas permis de visiter les jardins.

Le départ des bus de visite (réservation à l'avance vivement conseillée) se fait à l'Opéra ("Staats Oper") sur le Ring. Il y a plein de parkings juste à côté, tous plus chers les uns que les autres. J'ai essayé de choisir le moins cher, mais ça reste autour de 5 euros de l'heure!! La photo du centre est le parlement, celle de droite la vignette pour les autoroutes.

Nous avons choisi de quitter la visite au dernier "arrêt", donc au "Belvédère", d'où il est facile de rejoindre à pied l'Opéra (et donc le parking) en remontant Rennweg (à peine 1 km).

A gauche le Belvedere. Vous passerez devant l'église polonaise, reconnaissable à sa statue du pape Jean-Paul II. Sur la photo le dôme de la Katholische Kirche St. Peter. La photo du centre est "Dom zu Sankt Stephan" (je ne sais pourquoi, la traduction en français donne "Cathédrale St Etienne", ce qui ne me parait pas du tout évident).

3.  Le Prater

Le Prater est un grand parc, avec un côté attractions et un côté parc boisé.

On ne peut pas visiter Vienne sans faire un tour sur la Grande roue, comme on ne peut pas visiter Paris sans monter à la Tour Eiffel! Cette grande roue monte à 64 mètres de haut et ce doit être le point le plus haut de Vienne avec une très belle vue sur la ville.

D'autres vidéos du Prater (vu de la grande roue).

Il y a plein de parking et le prix est raisonnable (comparé à celui du centre ville), il y a aussi plein de restaurants du plus cher (pas si cher, mais je n'ai pas eu le temps de le pratiquer) au moins cher (pas si mauvais).

Les attractions sont à la mesure de la ville, impressionnantes Sûrement un must pour les amateurs, mais ce n'est pas mon cas.

La grande roue et la vue sur Vienne.

Le parc du Prater, ses arbres et ses canards.

Tout près, l'Église St François d'Assise, vue de face elle semble banale, c'est de l'arrière qu'elle est la plus belle. L'entrée est sur le coté droit (quand on regarde la façade).

D'autres photos du Prater et de ses environs

< Prague (deuxième partie) | "Allemagne" 2016 | Italie >