< Organisation | "Allemagne" 2016 | Heppenheim et Frankfort >

On this page... (hide)

  1.   1.  Y aller - Besançon
  2.   2.  Heidelberg
    1.   2.1  La ville
    2.   2.2  Le Chateau

1.  Y aller - Besançon

De Toulouse, l'Allemagne n'est pas la porte à côté, j'ai donc choisi de faire une pause à Besançon. Le trajet Toulouse-Besançon se fait essentiellement sur autoroute, avec une partie de routes nationales sur la fin du trajet. 7 heures de route plus les pauses.

Si vous ne connaissez pas Besançon, sachez que c'est une très jolie ville qui vaut bien une visite. Moi j'y ai habité pendant un temps, je n'ai donc fait qu'y passer cette année.

Je voulais refaire ma provision de Comté, mais c'était un Dimanche, tout était fermé.

2.  Heidelberg

2.1  La ville

Dans ma jeunesse (1967), j'ai fait un voyage d'étudiants à peu près sur le même trajet qu'en 2016, j'y ferai donc allusion par moment. A cette époque j'avais beaucoup apprécié un rapide passage par Heidelberg et je voulais y revenir.

J'étais logé pour une nuit à l'hotel Schnookeloch. Cet hôtel est situé dans une rue qui va de la cathédrale jusqu'au fleuve, en plein centre de heidelberg. Inutile de dire que depuis les prix sont devenus un peu supérieurs à ce que je peux me permettre (sans êtres inaccessibles pour autant).

1967 2016

Heidelberg est vraiment une très jolie ville, où on peut passer facilement toute une journée, ou même plus.

La spécialité du coin ce sont les saucisses dites "de Frankfort", délicieuses et pas chères, n'hésitez pas. La "Bauernbratwürste" est à 12.80 euros chez Goldener Falke, entre l’Hôtel de ville et la cathédrale.

2.2  Le Chateau

On peut monter au château à pied ou avec le funiculaire. Ce funiculaire est en trois sections. La première vous monte au château et le prix du billet comprends l'entrée au château, la deuxième vous monte avec le même billet à mi-pente et la dernière utilise le "funiculaire historique", mais elle demande un billet supplémentaire, relativement cher (12 euros, alors que le premier est à 7 euros) et ne va semble-t-il qu'à un point de vue au sommet. Semble-t-il, car je n'ai pas jugé utile d'y aller voir.

Vue du château depuis le pont

La cathédrale depuis le château et le vieux funiculaire

Le pont et la tour à moitié effondrée qui est un des coins les plus inattendus du château.

Les autres photos d'Heidelberg

< Organisation | "Allemagne" 2016 | Heppenheim et Frankfort >